Header Image

Souvent  en cas de refroidissment un des premiers symptômes et la toux. Il y a different types de toux qui se manifestent.

Toux

On pense souvent que la toux est une maladie, alors qu’en réalité, il s’agit d’une fonction utile de nettoyage de l’organisme. On tousse pour expulser des corps étrangers hors des voies respiratoires. Lors de la toux, des forces considérables s’exercent sur le système respiratoire, en particulier dans les bronches. Quand on tousse, la vitesse de l’air peut atteindre dans les bronches jusqu’à 300 km/h.

La toux grasse

Des bactéries, des virus ou aussi de la poussière (par exemple avec la fumée de la cigarette) pénètrent dans les voies respiratoires, où elles s’attaquent aux cellules des muqueuses. L’organisme réagit en déclenchant une inflammation ainsi qu’en augmentant la production de mucus qui fixe les agents pathogènes et rend leur pénétration plus difficile. Toutefois, cette sécrétion accrue de mucus a aussi un inconvénient: elle paralyse considérablement les poils microscopiques (cils vibratiles) dont est tapissée la muqueuse bronchique. Les cils n’arrivent plus aussi bien à débarrasser les poumons et les bronches des corps étrangers. La conséquence est une accumulation de mucus dans les voies respiratoires, qui rend la respiration de plus en plus difficile. Ce mucus chargé d’agents pathogènes ou de la fumée irrite fortement des récepteurs (des sortes de capteurs) situés dans les voies respiratoires, ce qui a pour effet de déclencher des quintes de toux irrépressibles.

Toux sèche ou productive

Au début d’un refroidissement, la toux est en général sèche, c’est-à-dire que le patient a du mal à expectorer le mucus. On parle alors de toux sèche par irritation.

Pendant un refroidissement après les 3 premiers jours de l’affection, l’organisme, pour se défendre, active la production de mucus. A ce stade, la toux demeure non productive. L’organisme essaye bien, par la toux, de se débarrasser du trop-plein de mucus, mais celui-ci est encore trop épais. Ce n’est qu’au bout d’un certain temps que la toux sèche évolue en une toux productive, c’est-à-dire une toux qui produit l’expectoration du mucus visqueux. Le mucus se fluidifie peu à peu et devient plus facile à expectorer. En cas de toux sèche on peut utiliser des medicaments qui calment la toux, tandis que quand a toux devient productive, il est utile d’utiliser aussi des médicaments mucolytiques